Le Comité Commun

Depuis le 1er Janvier 2014, les Etablissements La Merci sont gérés par le Comité Commun Santé Bien être qui fait partie lui même des l’Union des Associations (UDA).

l’UDA (Union d’associations) regroupe deux associations :

  • Le « Comité Commun », créé en 1923, né à l’initiative du patronat chrétien lyonnais et qui s’occupe de l’enfance en difficulté, du handicap et de l’urgence sociale (le 115). 
  • A la suite d’une rencontre avec les soeurs de Saint Vincent de Paul, « Santé Bien être » est né qui accueille des personnes âgées (EPHAD).

En 2005, les deux associations sont regroupées dans l’UDA, pour créer et officialiser un siège administratif commun qui est situé à Villeurbanne. Au total 47 établissements sur 5 régions et 16 départements

Au sein de l’Union d’Associations, le Comité Commun regroupe les établissements dont les activités d’accueil et de services sont destinées avant tout à un public jeune, handicapé ou en difficulté sociale.

Le Comité Commun gère ainsi des établissements de la nature suivante :

• instituts thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) avec et sans section d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD),

• maisons d’enfants à caractère social (MECS),

• centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS),

• instituts médico-pédagogiques ou éducatifs (IMP, IME),

• centre d’éducation motrice (CEM),

• structure d’aide au logement temporaire (ALT),

• centre de réadaptation pour déficients visuels (CRDV),

• établissement et service d’aide par le travail (ESAT),

• foyer d’accueil médicalisé (FAM),

• service d’éducation précoce à domicile (SEPAD),

• service d’insertion d’accueil et d’orientation du 115 (SIAO 115),

• service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS),

• centre de soins infirmiers (CSI).

L’ensemble de ces établissements accueille de près d’un millier de personnes, des enfants essentiellement dans des structures de tailles diverses, implantées dans la moitié sud de la France.

Ces établissements sont gérés par l’Union d’associations.

Les missions du Comité Commun : animer, éduquer, développer, réinsérer

Le rôle du Comité Commun est de créer, d’animer et de gérer des établissements et des services à caractère sanitaire, social et médico-social, destinés à un public jeune ou en difficulté sociale ainsi qu’à des personnes en situation de handicap.

Les missions répondent aux différents besoins formulés par les bénéficiaires de la prise en charge à l’autonomie : internat ou aide à domicile, accompagnement scolaire, éducatif et social, suivi médical, rééducation, soins ou soutiens psychologiques ou psychothérapeutiques, aides à l’insertion ou la réinsertion sociale…

Les publics accueillis

Les situations des personnes susceptibles d’être accueillies dans une structure du Comité Commun sont très diverses. Ce sont principalement les enfants, adolescents et les personnes présentant des difficultés psychosociales mais aussi des handicaps visuels, moteurs ou cérébraux : souffrance psychologique, situation d’échec éducatif, troubles du comportement, instabilité relationnelle, handicap, précarité…

Une priorité : la prise en charge globale de la personne

La volonté du Comité Commun est de placer l’enfant, l’adolescent ou l’adulte au cœur du projet et du fonctionnement de l’établissement. Mené selon une approche pluridisciplinaire, le projet d’accueil est à la fois pédagogique, éducatif et thérapeutique. Il vise à permettre à ce que chacun puisse trouver sa place dans sa famille, à l’école, au travail, dans la société…

L’éthique développée par le Comité Commun favorise la responsabilisation des acteurs et la qualité des prestations rendues aux personnes accueillies. Les mots d’ordre traduisant la philosophie du groupe sont : rigueur, engagement, solidarité, professionnalisme, écoute, cohérence, transparence.